06 mars 2013

La Serena, Caldera et Chanaral

Deuxième ville la plus ancienne du pays, La Serena est une station balnéaire très touristique qui nous rappelle un peu La Baule avec son remblais sur des kilomètres.Malheureusement pour jeremy les vagues étaient trop peu présentes pour s'essayer à une séance de bodyboard en Amérique Latine. Ce sera peut être pour la prochaine destination: La Caldera.Certains se baignent mais nous sommes restés habillés sur la plage, ça n'a rien a voir avec l'eau chaude des îles thaïlandaises....et la vue des femmes sur les pages non plus...La vielle ville est charmante, avec de nombreux parcs, églises et bâtiments à l'architecture typique de la période coloniale.Un petit tour à l'alliance française s'est avérée fort utile puisqu'ils nous ont gracieusement donné 6 livres en français contre deux des nôtres. 

Pour poursuivre notre rubrique culinaire, nous avons essayé la parillada servie dans quasiment tous les restaurants du Chili et de l'Argentine. Il s'agit d'un plateau de viandes au barbecue, là encore les quantités sont énormes...
Une nuit à Caldera nous a mené vers une petite ville beaucoup moins touristique où en l'absence de guesthouses trouver un hôtel décent et pas trop cher relève du défis ( comme à Chanaral), mais ça fait aussi le charme du lieu, sortir un peu des sentiers battus. La côte est magnifique mais sans moyen de locomotion, peu de choses à faire, un petit tour au port et au marché aux poissons pour goûter des " ostiones" crues ( en fait des coquilles St. Jacques...) puis un excellent resto de poisson avec une vue imprenable sur des pélicans et des lions de mer.
Quand à Chanaral, la ville en elle même est peu digne d'intérêt, difficile d'y trouver à manger à part les éternels churasco et completos, qui sont d'ailleurs bien moins bons qu'ailleurs, mais un petit parc national à 30 kms vaut vraiment le détour. Difficile d'accès, nous étions les seuls touristes étrangers. Une balade en bateau de pêcheur nous permis de voir une multitude d'espèces d'oiseaux, pingouins, loutres, autour d'une île appelée " pain de sucre" du fait de sa couleur blanche due aux fiantes d'oiseaux.
Le lendemain après 2 h de retard sur un bus qui devait partir à 8 h, nous arrivons à 21 h a san Pedro de atacama. Ici, le temps est relatif...

https://plus.google.com/photos/105224515007541421293/albums/5851883028667294305

Posté par emiliejeremy à 17:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La Serena, Caldera et Chanaral

    Toujours heureux de recevoir vos nouvelles avec des photos originales.
    Grosses bises à vous deux et à bientôt.

    Posté par francinemarc, 08 mars 2013 à 11:33 | | Répondre
Nouveau commentaire