Argentine et Chili, le bout du monde

26 mars 2013

Iguazu

Iguazu
Le départ de la ville de Puerto Iguazu approche. Nous sommes à la gare routière et attendons notre bus pour Buenos Aires. 18h de trajet mais cette fois ci un super cama, le must des bus en Argentine, télé individuelle et siège s'inclinant complètement.
Encore une étape très riche en paysages somptueux. Les chutes sont au croisement du Brésil et de l'Argentine et le Paraguay est à quelques kilomètres.
Une des journée fut consacrée à l'exploration du côté argentin. Le parc est grand et très bien exploité. Les passerelles permettent d'avoir accès à l'ensemble des chutes ( entre 150 et 250 en fonction du débit ). Les points de vue sont spectaculaires et on a quasiment l'impression de passer sous les cascades.
La forêt est luxuriante et remplie d'animaux: singes, papillons, crocodiles, tortues, et surtout des coatis qui sont trop mignons mais apparemment ils mordent...
Nous avons vu le côté brésilien en tour organisé. Le parc est un peu moins grand mais offre une meilleure vue d'ensemble.Le tour nous a aussi emmené voir le barrage d'Utaipu, 2 e plus grand du monde qui fournit 90% de l'électricité du Paraguay...Un petit film légèrement orienté nous apprend que ce barrage est monumental, efficace, et surtout à eu un faible impact écologique, les animaux de la forêt ayant tous appris à nager...
Nous avons finit dans une zone franche au Paraguay, sorte de gigantesque marché pour brésiliens et argentins, les prix n'étant pas forcément intéressants pour nous.
Il nous reste 3 jours à passer à Buenos aires, voilà notre dernier article, à bientôt en France.

Ci joint l'adresse des photos

https://plus.google.com/photos/105224515007541421293/albums/5859658116106561073

Posté par emiliejeremy à 18:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]


20 mars 2013

Iruya

Iruya

Superbe petit village dans une profonde vallée, on y accède en passant par un col à 4000. La route ou plutôt le chemin est vraiment impressionnant, dans certains virages celui-ci disparaît complètement sous le bus et l'on à plus l'impression d'être dans un avion que sur la terre ferme.
Nous avons fait une belle randonnée en direction d'un autre tout petit village vraiment isolé car desservi par aucune route. Les ânes et les porteurs sont mis à contribution pour le ravitaillement. Découverte de paysages magnifiques tout en suivant un cours d'eau qu'il a fallu traverser à plusieurs reprises. Émilie n'ayant pas réussi à battre son record en saut en longueur, ses chaussures de rando ont testé leur limite en terme d'étanchéité... Émilie n'a pas dormi qu'avec Jeremy à Iruya. De petites bêtes lui ont tenu compagnie et lui ont gentiment laissé une cinquantaine de boutons.
Retour ensuite à Salta, puis départ aujourd'hui pour Puerto Iguazu, la jungle et les cascades.

Sur le lien suivant, les photos de la quebrada de Huhamarca.

 

https://plus.google.com/photos/105224515007541421293/albums/5857072039635984977

Posté par emiliejeremy à 17:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 mars 2013

Salta, Tilcara, Humahuarca

Salta, Tilcara, Humahuarca

14 h de bus plus tard, nous arrivons à salta à 23 h avec 3 h de retard. Paysages magnifiques durant le trajet permettent de ne pas perdre patience trop rapidement.
Salta est une ville très jolie de plus d'un million d'habitants avec un centre ville calme et des édifices de toutes les couleurs. Manger en terrasse sur la place centrale nous permet de profiter de l'animation de la ville et de goûter le provolone à la parilla: 250 gr de fromage fondu sur un barbecue...
Un peu de culture avec le musée des beaux arts...une salle avec de la BD, une autre avec des dessins de gosses, et l'étage avec des masques africains...nous n'avons pas vraiment compris la cohérence mais au moins ça nous a occupé 15 minutes.

Ensuite direction la quebrada de Humahuarca au nord et plus particulièrement la ville de Tilcara nichée au creux des montagnes multicolores. Une première balade nous fit remonter le temps a la découverte d'un village précolombien restauré. Certains cactus sont vraiment gigantesques mais il faut regarder où on met les pieds car d'autres sont tout petits mais leurs épines sont redoutables, les arbustes ne sont pas en reste avec leurs épines de plus de 5 centimètres. Le lendemain nous sommes partis pour une rando de 4 heures sur les hauteurs vers les gorges du diable et sa cascade. Du fait de la proximité de la Bolivie, les plats deviennent différents: lama à la crème avec des minis pommes de terre andines, escabèche de poulet, plâtrée de tripes maïs patates ( pas terrible) et partout de bons empenadas.
1 h de route plus tard nous voici à Humahuarca. La ville se situe à 3000 m d'altitude et reste traditionnelle avec ses routes en terre ou pavées, son marché...à une h de route en taxi ( pas de bus ) se dresse le site du Cerro Hornocal: massif montagneux de toutes les couleurs, vraiment incroyable. Une autre balade nous a emmené dans la quebrada de la séniorita, encore des montagnes de toutes les couleurs et un calme absolu, nous sommes seuls avec les oiseaux.
Un gros point positif sur cette partie de voyage, les conditions d'hébergement s'améliorent considérablement. Nous sommes hors saison et la région est moins chère, après négociation, nous profitons donc de très belles chambres d'hôtel à des prix attractifs.

Pas de photos avec ce message, nous sommes à Iruya, petit village perdu dans la montagne. Internet parvient jusqu'ici mais forcément nous ne sommes pas en haut débit.

 

Posté par emiliejeremy à 21:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 mars 2013

San Pedro de Atacama

San Pedro de atacama.
Nous sommes restés une petite semaine au milieu de ce désert. Nous hésitions à louer une voiture mais suivre le petit drapeau s'est avéré plus facile et beaucoup moins cher...direction la vallée de la lune et de la mort, les geisers, et le salar de tara avec ses milliers de flamants roses (cf photos). Nous avons loué des vélos pour aller dans une lagune de sel à 25 kms de la ville. La route est plate mais il fait chaud, pas d'ombre et on se déshydrate vite du fait de l'omniprésence du sel.
Ici, la grande pureté du ciel attire les grandes agences spatiales internationales. De nombreux grands télescopes ont fleuri dans le désert, dont le projet Alma, à 30 kms de san Pedro, qui devrait être l'un des plus grand télescope au monde.
Un soir, nous sommes allés chez un français qui propose des tours d'observation du ciel, avec explications des constellations et une dizaine de télescopes pointés vers les objets célestes les plus intéressants. Nous avons pu observer saturne, Jupiter, alpha du santore, des nébuleuses, les nuages de magellans...
Enfin, après s'être habitué à l'altitude grâce à deux excursions à près de 4500 m ( san Pedro est déjà à 2500 m d'altitude), nous sommes partis tôt le matin avec un guide et un guide en formation pour l'ascension du volcan lascar. Après un petit déj au bord d'un lac magnifique, à 4500 m d'altitude, complètement seuls dans un paysage gigantesque, le guide nous a signalé la présence de nombreuses fumées toxiques sur les pentes de ce volcan actif. Ne voulant pas risquer une intoxication au souffre et le guide nous prévenant clairement de la dangerosité de l'ascension dans ces conditions, nous nous sommes rabattus sur l'ascension du cerro toco, lui étant éteint.
Déposés à plus de 5000 m en 4 x 4, nous avons atteint le sommet à 5600 m. Il faut beaucoup boire pur éviter le mal de l'altitude, Émilie a pris ça au pied de la lettre et à donc passé une partie de la journée à chercher des cailloux assez gros pour aller pisser. Le guide en formation, lui, n'a pas pu monter et a passé une partie de l'après midi à vomir. Marcher à plus de 5000 m s'avère exténuant, mais une vue grandiose sur la Bolivie et les volcans alentours valail'effort.
Aujourd'hui, vélo dans la vallée de la mort et demain départ pour salta en Argentine, 12 h de bus si tout se passe bien. Nous quittons cette fois définitivement le Chili.

https://plus.google.com/photos/105224515007541421293/albums/5851992970281728865/5851992982040808466

Posté par emiliejeremy à 16:49 - Commentaires [5] - Permalien [#]

06 mars 2013

La Serena, Caldera et Chanaral

Deuxième ville la plus ancienne du pays, La Serena est une station balnéaire très touristique qui nous rappelle un peu La Baule avec son remblais sur des kilomètres.Malheureusement pour jeremy les vagues étaient trop peu présentes pour s'essayer à une séance de bodyboard en Amérique Latine. Ce sera peut être pour la prochaine destination: La Caldera.Certains se baignent mais nous sommes restés habillés sur la plage, ça n'a rien a voir avec l'eau chaude des îles thaïlandaises....et la vue des femmes sur les pages non plus...La vielle ville est charmante, avec de nombreux parcs, églises et bâtiments à l'architecture typique de la période coloniale.Un petit tour à l'alliance française s'est avérée fort utile puisqu'ils nous ont gracieusement donné 6 livres en français contre deux des nôtres. 

Pour poursuivre notre rubrique culinaire, nous avons essayé la parillada servie dans quasiment tous les restaurants du Chili et de l'Argentine. Il s'agit d'un plateau de viandes au barbecue, là encore les quantités sont énormes...
Une nuit à Caldera nous a mené vers une petite ville beaucoup moins touristique où en l'absence de guesthouses trouver un hôtel décent et pas trop cher relève du défis ( comme à Chanaral), mais ça fait aussi le charme du lieu, sortir un peu des sentiers battus. La côte est magnifique mais sans moyen de locomotion, peu de choses à faire, un petit tour au port et au marché aux poissons pour goûter des " ostiones" crues ( en fait des coquilles St. Jacques...) puis un excellent resto de poisson avec une vue imprenable sur des pélicans et des lions de mer.
Quand à Chanaral, la ville en elle même est peu digne d'intérêt, difficile d'y trouver à manger à part les éternels churasco et completos, qui sont d'ailleurs bien moins bons qu'ailleurs, mais un petit parc national à 30 kms vaut vraiment le détour. Difficile d'accès, nous étions les seuls touristes étrangers. Une balade en bateau de pêcheur nous permis de voir une multitude d'espèces d'oiseaux, pingouins, loutres, autour d'une île appelée " pain de sucre" du fait de sa couleur blanche due aux fiantes d'oiseaux.
Le lendemain après 2 h de retard sur un bus qui devait partir à 8 h, nous arrivons à 21 h a san Pedro de atacama. Ici, le temps est relatif...

https://plus.google.com/photos/105224515007541421293/albums/5851883028667294305

Posté par emiliejeremy à 17:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]


28 février 2013

Santiago et Valparaiso.


Santiago s'est avérée être une ville très agréable. Nous logions dans une auberge trouvée sur internet, a deux pas du métro, un peu excentrée et au calme, avec une grande cour intérieure avec jardin et fontaine...petit déjeuner ultra copieux...notre meilleure adresse depuis le début du voyage.
Nous devons lire neruda, poète chilien, nous avons visité une de ses trois maisons conservée par sa dernière femme, un peu fouilli car c'était un collectionneur invétéré. Les verres colorés du Portugal côtoient la vaisselle traditionnelle chinoise.
Au restaurant une conversation s'est engagée avec la table d' à côté. Nos plats étaient tellement copieux qu'un peintre nous a demandé s'il pouvait les finir et nous a donné en échange une peinture qu'on a laissé au tenancier de l'auberge...
Comme en Argentine il y a des chiens partout dans les rues, et on devient facilement maître de ceux ci qui peuvent nous suivre pendant plusieurs heures.
Ensuite Valparaiso est une ville accrochée aux flancs de nombreuses collines, a des rues très escarpées, des marches et même des ascenseurs...Le tout est très coloré mais par contre très sale pour le Chili et couvert de tags.

La mode chilienne est loin d'être classique et une demi journée dans les magasins ne nous a même pas permis de trouver une jupe pour Émilie...ici c'est plus shorts rikiki et leggings particulièrement moulants.
Par contre pour les hommes il y a beaucoup de choix et de qualité.


Côté spécialités, on a enfin goûté au pastel de choclo, sorte de hachis Parmentier au mais au lieu des patates avec en plus poulet et œuf dur, roboratif et pas excellent.
Le curanto est un mélange de viande ( saucisse, travers de porc, poulet) et de fruits de mer ( moules géantes et moules classiques, palourdes)
La chupe de mariscos est un mélange de poissons et fruits de mer dans une sauce épaisse: délicieux mais très riche et peu digeste.
Le bife a la pobre est un steak frite tuné avec un ou deux œufs sur le plat et des oignons frits. Si vous voulez grignoter, vous pouvez vous rabattre sur le chorillada: frites, morceaux de bœuf, morceaux de diverses saucisses, oignons, et œuf sur plat.
Toujours pour les petites faims dans le bus un vendeur ambulant monte pour vous proposer des pâtisseries au sucre et fourrées au dulche di leche, sorte de caramel au lait, les 5 pour 1 euro 30,de quoi soigner son régime à moindre frais.
Enfin, à la Serena jeremy se régale avec les milkshake du marché: une banane, du lait entier, une louche de sucre, et un glaçon pour la forme.
Avec tout ça, la population générale à une tendance à l'embonpoint. D'ailleurs les autorités installent des petites machines de fitness dans tous les parcs des villes...
Côté boissons, le vin est agréable et pas trop cher dans les restaurants. Les vins chiliens et argentins n'ont pas à rougir de la comparaison avec les français. Pour les initiés ils vendent du fernet, alcool de plante avec un goût particulièrement prononcé et pas très bon. Le pisco ( marc de raisin) est la boisson nationale, souvent servie en cocktail pisco sour, pisco jus de citron, sucre, blanc d'oeuf, glace pilée, là encore le résultat n'est pas extra. Le mieux reste leurs bières pour la plupart légères et désaltérantes.

Lien vers les photos:

 https://plus.google.com/photos/105224515007541421293/albums/5849379884069964561?banner=pwa

Posté par emiliejeremy à 20:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 février 2013

Mendoza et Punte del Inca

Nous arrivons à Mendoza, 4 e ville du pays. Après une nuit dans le bus et deux heures avec les sacs à la recherche d'une guesthouse sympa, nous trouvons notre bonheur et décidons dorénavant de réserver dans les endroits touristiques.

La ville est agréable, il y a de nombreux espaces verts. Nous optons pour un tour organisé d'une demi journée pour visiter deux vignobles et une fabrique d'huile d'olive ( 90 %du vin argentin est produit ici). Les dégustations ne sont pas exceptionnelles, il y a tellement de groupes de touristes à la chaîne qu'ils ouvrent leur bouteilles les moins chères.
Ensuite nous partons à puente del inca, petit village à 4 h de route, où nous dormons deux nuits pour faire une longue rando de 28 kilomètres, la vue est à tomber.
La ville est sur la route de Santiago mais alors que les bus s'y arrêtent, les compagnies ne veulent pas nous vendre les tickets pour Santiago et nous devons retourner à mendoza pour repartir le lendemain soit 8 h de bus pour rien...mais ça valait le détour. C'est la première fois du voyage que c'est aussi beau mais aussi aussi peu touristique et c'est agréable.

https://plus.google.com/photos/105224515007541421293/albums/5847895140769714689

Posté par emiliejeremy à 02:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 février 2013

San Martin De Los Andes et Bariloche

San Martin de los Andes et Bariloche

Nous revoilà en Argentine après un trajet en bus magnifique qui ressemble à une excursion dans le parc national Lanin, avec ses lacs et son volcan.
Une journée peu nuageuse nous permet même de nous remettre au VTT, et ça monte...mais l'effort est récompensé par une vue splendide sur un lac et un picnic sur une plage déserte, rapide car il ne fait pas très chaud quand on s'arrête.
On fête la St. Valentin dans un dortoir de 4 avec un mec qui ronfle tellement qu'on finit par le réveiller, plus de chambres doubles disponibles...
Bariloche un peu plus au sud est plus touristique et réputée pour ses chocolats...délicieux, difficile de résister il y a des boutiques " artisanales pour touristes" tous les 10 m.
Une courte rando nous mène à un point de vue sur le parc Nahuel Huapi et ses nombreux lacs, nous voulions faire un tour en vélo, mais il se met à pleuvoir à grosses goutes. Nous nous rabattons sur le bus local mais il s'arrête à mi chemin et il faut attendre une heure pour reprendre un autre bus qui fait le tour du circuit. Nous abandonnons et reprenons le premier bus dans l'autre sens et profitons de l'après midi pour nous reposer.
Notre guesthouse est très agréable. La première nuit nous prenons une chambre double avec une belle vue sur le lac et les montagnes, cela nous donne droit au jaccusi privé pendant 45 minutes avec la même vue...et pendant deux jours, car tout étant réservé nous sommes en dortoir la deuxième nuit avec un jeune qui est rentré à 9 h du matin pour un " Check out" à 11 h...on se sent vieux, on se lève quand il rentre.
En fait bariloche est réputé pour sa station de ski et ses discothèques...les jeunes argentins viennent en vacances que pour vivre la nuit...
Nous repartons pour mendoza au nord où nous arrivons aujourd'hui après 19 h de bus et un pneu creuvé...

Ci dessous le lien vers nos photos...

https://picasaweb.google.com/105224515007541421293/SanMartinEtBariloche?authuser=0&feat=directlink

Posté par emiliejeremy à 03:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 février 2013

Pucon

Pucon.
Nous avons débarqué à Puerto Montt au Chili au petit matin après une dernière nuit fort sympathique mais courte sur le bateau: soirée bingo et disco...
La ville de Puerto Montt ne mérite pas de s'y attarder mais nous l'avons visité avant de prendre un bus pour Pucon, nous avons vu un ban de lions de mer de la côte...finalement pas besoin de passer trois jours en bateau...
Le trajet pour Pucon de 6 heures est relativement vite passé malgré la chaleur et l'absence de clim...Nous n'allions pas nous en plaindre car depuis il pleut.
Un des intérêt de Pucon est l'ascension du volcan villarica mais aucune agence n'y allait durant les 4 jours passés ici pour cause de mauvais temps...et nous n'avons même pas vu le volcan caché par les nuages. Heureusement nous avons vu un volcan durant le trajet pour San Martin de los Andes.
La ville est très touristique et a beaucoup de charme...nous avons retrouvé par hasard des belges que nous avions vu à puerto Madryn et puerto natales et avons passé une journée avec eux notamment à faire de la tyrolienne dans les arbres...
Le mauvais temps m'a aussi permis de convaincre jeremy à aller aux thermes de géometrica, 40 bassins d'eau chaude...Puis nous avons visité les environs en bus local.
Nous logions dans une guesthouse très bon marché en chambre double, mais remplie d'israeliens qui restaient dans la salle commune et la cuisine toute la journée jusqu'à 6 h du matin et notre chambre était au dessus d'une agence de voyage tenue par un belge qui commençait ses soirées dans son local de 3 h à 10 h du matin...bref, nous sommes arrivés à san Martin de los Andes et avons veillé à choisir une guesthouse relativement au calme...
Nous en parlerons dans un prochain message.

https://picasaweb.google.com/105224515007541421293/Pucon?authuser=0&feat=directlink

Posté par emiliejeremy à 20:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 février 2013

Croisière au Chili

Après 4 nuits et 3 jours passés sur le navire qui relie Puerto Natales à Puerto Montt, nous sommes arrivés à Pucon au pied du volcan Villarrica. Quelques photos de cette croisière qui fut très agréable notamment grâce à la rencontre d'autres voyageurs venus de toute l'europe avec lesquels nous avons passé de bons moments.

https://picasaweb.google.com/105224515007541421293/FerryDePuertoNatalesAPuertoMontt?authuser=0&feat=directlink

Posté par emiliejeremy à 23:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]